20 novembre 2013

Journée Internationale des Droits de l'Enfant

.

Aujourd'hui 20 novembre 2013 c'est la journée mondiale des droits de l'enfant.

 

 

« Rien n’est plus important que de bâtir un monde dans lequel tous nos enfants auront la possibilité de réaliser pleinement leur potentiel et de grandir en bonne santé, dans la paix et dans la dignité. »
Kofi A. Annan, secrétaire général de l’Organisation des Nations Unies

 

C'est en 1995 que le Parlement français a décidé de faire du 20 novembre la « Journée Mondiale de défense et de promotion des droits de l'enfant ». Cette journée internationale est un moment privilégié pour se rendre compte des nombreuses injustices perpétrées contre les enfants dans le monde. Elle tente aussi de faire valoir la convention internationale des droits de l'enfant de 1989.
 

 

La Convention Internationale des Droits de l'Enfant est un texte de 54 articles, adopté par les Nations Unies le 20 novembre 1989. Elle affirme qu'un enfant n'est pas seulement un être fragile qu'il faut protéger mais aussi qu'il a le droit d'être éduqué, soigné, protégé, quel que soit l'endroit du monde où il est né. Et aussi qu'il a le droit de s'amuser, d'apprendre et de s'exprimer.
La Convention a été ratifiée par 191 pays sur 193, les États-Unis d’Amérique et la Somalie ayant refusé de le faire.

 

 

86173

 

  

Les huit droits fondamentaux de l’enfant
 

 

Le droit à la vie
Le droit à la vie c’est la chance de pouvoir vivre sa vie.
C’est le droit pour les enfants de ne pas être tués, mais c’est aussi, le droit de survivre et de se développer convenablement.

Le droit à l’éducation

L’éducation permet à chaque enfant de recevoir une instruction, de s’épanouir dans sa vie sociale et de construire son avenir.
Ce droit est essentiel au développement économique, social et culturel.

Le droit à l’alimentation

Le droit à l’alimentation c’est le droit, pour chaque enfant, de manger, de ne pas souffrir de malnutrition, de ne pas mourir de faim.
Toutes les 5 secondes un enfant meurt de faim dans le monde.

Le droit à la santé

Le droit à la santé permet aux enfants d’être protégés contre la maladie et de s’épanouir pour devenir des adultes en bonne santé, contribuant ainsi au développement de sociétés plus dynamiques.

Le droit à l’eau

Le droit à l’eau implique le droit à une eau saine et de qualité, ainsi que le droit à des moyens d’assainissement adéquats.

Ce droit est vital à la santé, la survie et au bon développement de l’enfant.

Le droit à l’identité

Un enfant a le droit d’avoir un nom, un prénom, une nationalité et de connaître ses parents.

Le droit à l’identité de l’enfant c’est la reconnaissance officielle de son existence et de ses droits.

Le droit aux libertés

Les enfants ont le droit de s’exprimer, d’avoir une opinion propre, d’avoir accès aux informations et de participer aux décisions qui les concernent.

Les enfants ont aussi le droit à la liberté de religion.

Le droit à la protection

Chaque enfant a le droit à un environnement protecteur pour préserver son bien être.
Il a le droit d’être protégé contre toutes les formes de maltraitance, de discrimination et d’exploitation.

 

 

Le texte de la Convention est très important, mais pas suffisant : il reste beaucoup à faire pour faire des droits des enfants une réalité. Les droits ne sont réels que dans la mesure où ils sont mis en pratique, pour les enfants comme pour tous. Promouvoir les droits des enfants, c'est tout d'abord créer les conditions sociales, économiques et culturelles afin que tous puissent y accéder.
C'est à ce prix que les droits de l'enfant seront véritablement respectés.

 

L'UNESCO a toujours accordé une place significative à l'enfant au sein de ses programmes et de ses activités, qui visent notamment au développement optimal de la personnalité dès la petite enfance, au progrès social, moral, culturel et économique de la communauté, à l'appréciation des identités et valeurs culturelles, et à la sensibilisation au respect des droits et des libertés fondamentales.

 

 

poverty-hands_dreamstime_xs_5951581

 

 

 

Situation de l’Enfance en France :

 

  • Un million d'enfants pauvres

  • 19.000 enfants maltraités

  • 76.000 sont en danger dans un contexte familial dégradé et qui menace leur développement éducatif et/ou matériel

  • quelque 240.000 enfants placés ou pris en charge

  • 85 000 sont touchés par le saturnisme

  • record des suicides des 15-24 ans.

  • 150 000 filles et garçons quittent chaque année le système scolaire sans aucune perspective

  • 15 000 ne suivent pas leurs cours alors qu'ils sont inscrits au collège ou au lycée et qu'ils n'ont pas encore 16 ans.

  • 15 % des enfants qui arrivent au collège ne comprennent pas ce qu'ils lisent

 

  

 

Voir la concrétisation des Droits de l’Enfant en France, sur le site de l’ONG « HUMANIUM »
http://www.humanium.org/fr/france/

  

Voir l’action de l’UNICEF en France
http://www.unicef.fr/contenu/notre-action


unicef

.

.

 


Commentaires

Poster un commentaire